L'association harmonieuse du corps et de l'esprit par la voix

Enseigner et pratiquer
le chant

Les modulations


Ce n'est que dans un morceau très court que le mode ou la tonalité peuvent, sans monotonie, rester les mêmes. (le mot monotone vient de là, et veut dire : un seul ton.)

Le plus souvent, pour amener de la variété dans une mélodie, la tonalité ou le mode changent, pendant un certain temps, et de diverses manières, pour revenir à la fin du morceau au ton et au mode primitifs.

On appelle modulations ces changements de ton ou de mode survenant dans le cours d'une mélodie.

Le changement se reconnait le plus souvent par les dièses, bémols ou bécarres, qui surviennent pour remplacer une ou plusieurs notes de la gamme d'où l'on sort par une ou plusieurs notes de la gamme où l'on passe.

Ainsi, dans un chant en do majeur, le fa dièse remplaçant le fa, montre que l'on passe dans la gamme de sol majeur. De même le si bémol au lieu du si, montrerait qu'on est maintenant en fa majeur; un sol dièse au lieu du sol, qu'on est en la mineur; le mi bémol' et le la bémol remplaçant le mi et le la, qu'on est en do mineur, etc...

On peut même avoir modulé sans qu'il y ait d'accidents nouveaux, si la mélodie est restée dans les notes communes aux deux gammes. On reconnait alors la modulation à ce que les notes du nouvel accord parfait de tonique sont mises en évidence, et si cette tonique a changé, à ce qu'on sent qu'un repos complet peut se faire sur elle.







Précédent (Les modes )


Sommaire Solfège:

Version imprimable de cette page
Version imprimable


Mentions Légales

Conception du site corpsyphonie: www.rmarc.net
 CopyrightFrance.com
Surveillance :