L'association harmonieuse du corps et de l'esprit par la voix

Enseigner et pratiquer
le chant

Joseph Darcier


Joseph LEMAIRE, dit Joseph Darcier (1820-1883)

Joseph Darcier

Chanteur et compositeur français, auteur de chansons populaires et de pièces de théâtre.
Joseph Darcier est le frère de Célestine Lemaire, dite Mlle Darcier (1818-1870) cantatrice célèbre et appréciée de 1840 à 1850 qui participe à de nombreuses créations à l'Opéra Comique.

Joseph Darcier débute sa carrière au Théâtre de la Banlieue comme jeune premier (1842-1846), puis après des études d'harmonie, il publie ses premières compositions:
Larmes d'amour!, Le Preneur du roi, Après la bataille, Les Gabiers, Aux Armes!.
Pour survivre, il donne des cours de piano, mais les évènements de 1848 le prive de ce moyen de subsistance: il n'a plus d'élèves!
C'est alors que commence la carrière de chanteur de Joseph Darcier à l'Estaminet Lyrique lorsqu'il lance son cri suprême: Du Pain! (Le chant du pain des paroles de Pierre Dupont)
Le succès ne se fait pas attendre.

En 1855, c'est l'ouverture des Bouffes-Parisiens et Joseph Darcier est engagé pour les premières représentations. Il fait alors le succès de Une nuit blanche et surtout celui du Violoneux, légende bretonne en un acte, créé le 31 aout 1855 avec Hortense Schneider et Berthelier, dont il est l'auteur. Ne pouvant pas se produire d'avantage comme compositeur dans ce théâtre dirigé alors par Offenbach, Joseph Darcier entame alors un périple qui le conduit en Belgique, à Lyon, Marseille, Le Havre... Il se produit dans ces villes avant de revenir à Paris en 1857 pour créer le rôle du compagnon chanteur dans L'enfant du tour de France au Théâtre Beaumarchais.
Joseph Darcier chantera cette année-là pour les obsèques de Pierre-Jean de Béranger.
Aux Délassements Comiques, il montre son double talent de compositeur et de virtuose dans les improvisations du spectacle: Les poètes de la Treille.
En 1860, Il se produit au Cirque dans Le bataillon de la Moselle dont il est l'auteur. Il y chante des rondes militaires dont V'la l'bataillon d'la Moselle en sabots! sur des paroles de Charles Gille.
Pour comprendre l'importance que prit Joseph Darcier dans le paysage de la chanson de son époque, il convient de lire ce qu'un critique du Figaro écrivit le 10 Décembre 1857:
« … Darcier est un diseur incomparable. On ne saurait phraser plus largement ni sentir plus fortement. C'est un talent qui allie de dessein prémédité la vulgarité à la distinction, mais talent fortement construit, après tout, semblable à ces arbres noueux qui ont les racines dans la boue et le feuillage dans les cieux. »

Parmi les nombreuses chansons composées par Joseph Darcier :

  • La Fermière (paroles d'Hégésippe Moreau- 1836 – seconde version musicale)
  • Le Bataillon d'la Moselle en sabots (paroles de Charles Gilles -1840 - seconde version musicale vers 1852)
  • Le Vengeur (paroles de Charles Gilles -1840 - seconde version musicale vers 1852)
  • Le Chant du Pain (paroles de Pierre Dupont, 1847)
  • Le Beau Nicolas (paroles d'A. Grout, 1850)
  • La Sainte Bohème ( paroles de Théodore de Banville, 1858)
  • Quand nos homm's sont au cabaret (chanson rabelaisienne, paroles de Jean-Baptiste Clément, 1863)
  • Fournaise (paroles de Jean-Baptiste Clément, première version musicale 1864)
  • Gloire à la chanson (paroles de Jean-Baptiste Clément, 1864)
  • La Canaille (chant révolutionnaire, paroles d'Alexis Bouvier, 1865)
  • La Tour Saint Jacques (paroles d'Édouard Hachin, 1877)

Œuvres théâtrales de Joseph Darcier :

  • Le Violoneux
  • Le Roi de la Gaudriole
  • Le Bataillon de la Moselle
  • La Troisième Demi Brigade


Œuvres du Compositeur Joseph Darcier sur ce site:


Version imprimable de cette page
Version imprimable


Mentions Légales

Conception du site corpsyphonie: www.rmarc.net
 CopyrightFrance.com
Surveillance :