L'association harmonieuse du corps et de l'esprit par la voix

Enseigner et pratiquer
le chant

La belle Bourbonnaise


Auteur: Stanislas de Boufflers
Chansons et romances

La belle Bourbonnaise est le surnom donné à Jeanne du Barry, dernière favorite du roi de France Louis XV par ses détracteurs, par les pamphlétaires, puis par les révolutionnaires.
Pour certains, la chanson que nous présentons ici paraît avoir été antérieure au règne de cette favorite.
(Chansons populaires de France, recueillies par G. Richard,librairie du "Petit Journal",Paris, 1867) La comtesse du Barry n'étant point morte de l’accident stupidement mortel décrit dans la chanson, puisqu'elle fut guillotinée sous la Terreur le 8 décembre 1793, cette thèse est plus que probable.
Cependant cette chanson lui fut appliquée avec tant d'insistance qu'elle nous est restée comme un témoignage de l'état d'esprit de l'époque: on ne prenait rien au sérieux, on riait de tout, même des choses graves en adoptant un ton très léger, caustique, persifleur, avec parfois un soupçon de bouffonnerie.

L'auteur des paroles de la chanson est Stanislas de Boufflers dont Rivarol décrivait la vie comme celle d'un abbé libertin, d'un militaire philosophe, d'un diplomate chansonnier, d'un émigré patriote, puis d'un républicain courtisan.

- 1 -

Dans Paris la grand-ville,
Garçons, femmes et filles (bis)
Ont tous le cœur débile,
Et poussent des hélas
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
La belle Bourbonnaise,
La maîtresse de Blaise,
Est très mal à son aise,
Elle est sur le grabat.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Est très mal à son aise,
Elle est sur le grabat.



- 2 -

N’est-ce pas grand dommage
Qu'une fille aussi sage, (bis)
Au printemps de son âge,
Soit réduite au trépas,
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
La veille d'un dimanche.
En tombant d'une branche,
Se fit mal à la hanche
Et se démit le bras.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Se fit mal à la hanche
Et se démit le bras.



- 3 -

On chercha dans la ville
Un médecin habile (bis)
Pour guérir cette fille;
Il ne s'en trouva pas,
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
On mit tout en usage.
Médecine en herbage,
Bon bouillon et laitage,
Rien ne la soulagea,
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Bon bouillon et laitage,
Rien ne la soulagea.

- 4 -

Voilà qu'elle succombe ;
Elle est dans l'autre monde, (bis)
Puisqu'elle est dans la tombe.
Chantons son libera.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Soyons dans la tristesse,
Et que chacun s'empresse,
En regrettant sans cesse.
Ses charmes, ses appas.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
En regrettant sans cesse.
Ses charmes, ses appas.



- 5 -

Pour qu'on sonnât les cloches,
On donna ses galoches, (bis)
Son mouchoir et ses poches,
Ses souliers et ses bas.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Quant à sa sœur Javotte.
On lui donna sa cotte.
Son manteau plein de crotte,
Le jour qu'elle expira.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Son manteau plein de crotte,
Le jour qu'elle expira.



- 6 -

En fermant la paupière.
Elle finit sa carrière, (bis)
Et sans drap et sans bière.
En terre on l'emporta,
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
La pauvre Bourbonnaise
Va dormir à son aise,
Sans fauteuil et sans chaise,
Sans lit et sans sofa.
Ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!
Sans fauteuil et sans chaise,
Sans lit et sans sofa.

Écouter
La belle Bourbonnaise:

Partition :

Cliquer ici pour voir la partition de La belle Bourbonnaise



Accompagnement :

Cliquer ici avec le bouton droit de la souris pour télécharger La belle Bourbonnaise en midiCliquer ici avec le bouton droit de la souris pour télécharger La belle Bourbonnaise en mp3

Voir la notice pour voir, entendre, ou télécharger les documents
Concernant les droits sur les paroles et les musiques des oeuvres que nous mettons en ligne: certaines sont offertes par leurs compositeurs. Pour les autres, nous pensons, en toute bonne foi, qu’elles sont libres de droit (dans le domaine public). Si tel n’était pas le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir (preuves à l’appui, tout de même…), nous effacerons immédiatement l’œuvre concernée.

Version imprimable de cette page
Version imprimable


Mentions Légales

Conception du site corpsyphonie: www.rmarc.net
 CopyrightFrance.com
Surveillance :